Progresser en dériveur : 5 exercices pour y parvenir #3 (spécial échauffement)

Progresser en dériveur : 5 exercices pour y parvenir #3 (spécial échauffement)

décembre 11, 2018 0 Par Louan

Tu l’attends peut-être depuis longtemps! Les 5 nouveaux articles pour progresser en dériveur sont là.
Cette édition va être assez particulière puisqu’elle portera sur des exercices d’échauffement. Ils sont à pratiquer avant les exercices plus poussés pour pouvoir réveiller les réflexes et les muscles.

Les exercices suivants ont pour objectif de faire remonter les habitudes et de reprendre possession du bateau. En double, c’est un bon moyen pour resynchroniser les mouvements. Ces exercices sont également intéressants en hiver pour réchauffer le corps puisqu’ils font très vite monter en chaleur.

L’ensemble des exercices sont réalisables avec de 1 à 3 bouées. C’est un sacré avantage pour pouvoir mettre tout mettre rapidement en place. Je rappelle que l’échauffement ne doit prendre sur un entraînement pas plus de 15 minutes pour laisser la place aux exercices plus assidus.

1 – Tourner en répétition autour de deux bouées (banane simple)

Pour commencer, cet exercice est certainement le plus simple à réaliser et à mettre en place en début d’entraînement.

En effet, il consiste simplement à placer deux bouées à une distance choisie dans l’axe du vent. Cela te permet ainsi de faire une partie au près et une autre au vent arrière. Il est important de tourner dans le sens inverse de l’aiguille d’une montre.

banane simple progresser en dériveur

L’objectif de cet exercice est tout particulièrement de te chauffer et de te préparer aux exercices plus assidus qui arrivent après. Il permet également de s’entraîner aux passages du bouées sous le vent et au vent. Si tu es vraiment dans le réveil des automatismes tu peux chercher à jouer avec les réglages simples entre les différentes allures (hâle-bas, cunningam, etc).

Cet exercice est particulièrement utilisé également pour réunir le groupe en sortie.

2 – Tourner autour de 3 bouées en V (parcours triangle rectangle)

Dans le même principe que l’exercice suivant, tu tournes simplement autour de bouées, mais cette fois-ci avec une troisième. Cette troisième bouée permet d’espacer les bateaux s’ils y en a beaucoup. Elle permet également de faire des bords plus variés comme du travers, près/bon plein, largue/vent arrière.

La bouée au sommet est orientée au vent et les deux autres sont sous le vent à égale distance de la bouée au vent mais avec un écart entres elles (bien entendu).

triangle en V progresser en dériveur

Comme pour le premier exercice, celui-ci permet de te préparer pour la suite en te chauffant et en réveillant tes automatismes.

3 – Banane encadrée

En reprenant les bases du premier exercice, ton entraîneur t’impose un nombre de virement et d’empannage précis.

Celui-ci est tout particulièrement intéressant puisqu’il peut se passer en deux parties pour bien remettre le train(ou le bateau du coup?) en marche :

  1. Un nombre de virement réduit : Permettant ainsi de réfléchir au cadre et aux bonnes options et à s’appliquer dans les manœuvres.
  2. Un nombre de virement important : Permettant au contraire de forcer à faire dans la réactivité et dans “l’urgence”. Ce passage dans l’action permet de se réchauffer plus vite pour la suite de l’entraînement.

4 – Banane dynamique

Cet exercice est certainement le plus adapté à l’échauffement de manière générale. La différence avec les autres exercices est qu’il ne suffit que d’une bouée et d’une sécu. Les bateaux doivent tourner autour de la bouée et la sécu (au vent). La particularité de cet exercice est que ton entraîneur va réduire progressivement l’écart entre lui et la bouée. Ainsi, l’ensemble de la flotte se confrontera plus régulièrement et la densité de manœuvres augmentera.

banane croisée progresser en dériveur

J’aime personnellement cet exercice car il permet un réveil progressif (en plus d’être un bon moyen pour réunir la flotte). La difficulté augmente et le fun s’en suit.

5 – Banane croisée

L’objectif pour progresser en dériveur est de travailler régulièrement avec des exercices variés. L’échauffement peut parfois être redondant puisque c’est souvent des exercices simples et pas très intéressant. C’est pour cela que toi et ton entraîneur devriez vous mettre d’accord pour diversifier régulièrement les exercices d’échauffement pour éviter cette redondance.

L’exercice Banane croisée est un dérivé de la Banane simple. Les bateaux tournent simplement autour deux bouées sauf que celle au vent est à laisser à tribord et celle sous le vent à bâbord. Ainsi, les voileux devront particulièrement bien connaître les priorités pour pouvoir mettre ces règles à leur avantage.

banane croisée

Le bon point de cet exercice, or mi qu’il permet de faire varier les échauffements, est qu’il permet de faire rentrer les règles de priorités tout en s’échauffant simplement. Tu peux demander à ton entraîneur de venir t’expliquer les règles en même temps qu’elle s’exerce durant l’exercice. Les règles sont à connaître sur le bout des doigts pour avoir un avantage supplémentaire sur tes compétitions. C’est donc un bon moyen pour progresser en dériveur.

CONCLUSION

Ces 5 exercices sont dans l’ensemble très ressemblant, pourtant, ils ont tous leur petite spécificité dont tu peux te servir pour faire de ton échauffement un vrai exercice d’entraînement.

Le mois prochain la quatrième rubrique des exercices pour progresser en dériveur portera sur des exercices de test de vitesse à pratiquer après l’échauffement pour régler son bateau. Si tu n’as pas vu la dernière édition tu peux la retrouver ici : Progresser en dériveur : 5 exercices pour y parvenir #2.

Rejoins également la page Facebook pour avoir la chance d’être informé en premier des nouveautés!