Comment régler la quête de son bateau à voile?

Comment régler la quête de son bateau à voile?

avril 13, 2020 0 Par Louan

Salut le voileux!👱‍♂️ Aujourd’hui je te propose d’apprendre à régler la quête de ton bateau. Les astuces et les conseils que je vais te présenter peuvent s’appliquer à la plupart des catamarans et des dériveurs qui possèdent des haubans, des cadènes réglables, un étai (et/ou un foc) et surtout une inclinaison de mât réglable (420, 29er, 49er, hobie cat, etc).

Bon, si tu es ici, tu dois sûrement te demander : Comment faire pour régler l’inclinaison de mon mât ? Dans quelles conditions météos faut-il l’incliner sur l’avant ou sur l’arrière ? Quelles sont les étapes à respecter ? Et au final tu es peut-être là par curiosité donc tu te demandes peut-être simplement : Qu’est-ce-que la quête ?🤔

Alors avant d’aller plus loin faisons un petit point théorique pour comprendre ce qu’est la quête.

Qu’est-ce que la quête et pourquoi la régler ? 🧐

La quête désigne en réalité l’inclinaison du mât (plus ou moins sur l’arrière) par rapport à la verticale (voir photo ci-dessous). Elle se mesure bien souvent en prenant par la distance qui sépare la têtière (le haut du mât) et le milieu du tableau arrière du bateau. On peut aussi l’exprimer en degrés.

régler la quête
Inclinaison d’un mât de 420

Par exemple, plus le mât est incliné sur l’arrière et plus le volume de la voile va être réduit. La chute va être détendue ce qui va ouvrir l’arrière de la voile. Ainsi au près, le vent glissera le long le de la voile et sera immédiatement évacué à l’arrière sans créer de force. Tout ça résultera d’un bateau moins ardent dans la brise (plus facile à la barre et moins de tendance à lofer).

Mais bon aujourd’hui je ne vais pas parler du principe de l’écoulement des fluides puisque ça pourrait être un sujet à part entière. Cependant, si tu veux en savoir plus sur le sujet je te conseille de lire le dossier de culture-maritime.com.

>>> À LIRE AUSSI : Aide Moniteur de voile, pourquoi le devenir et comment ?

Comment régler la quête de son bateau ?

Plusieurs critères à connaître 👀

Pour régler la quête d’un bateau il y a plusieurs critères à prendre en considération : la tension dans les haubans et dans la draille du foc, la forme du mât (courbé ou droit) et la position des haubans dans les cadènes.

La tension dans le gréement est un facteur extrêmement important dans le réglage de la quête. Dans la majorité des bateaux, c’est la tension des haubans et de l’étai qui détermine la rigidité du gréement.

  • Un gréement trop tendu va rendre le bateau difficile à relancer et qui va se stopper à la moindre vague.
  • Au contraire, un gréement trop mou va lui aussi avoir du mal à se relancer puisque le creux de la voile ne sera pas stable. On dit que le gréement perd de sa nervosité.

La tension doit être adaptée en fonction du type de bateau. Par exemple pour le 420, on prend une tension allant de 27 à 30 (tension prise avec un tensiomètre traditionnel).

Pour conserver cette tension sur tous les réglages il va ainsi falloir modifier la position des haubans dans les cadènes en fonction du réglage de la quête que l’on souhaite obtenir. Par exemple, si on souhaite beaucoup incliner le mât sur l’arrière, alors il faut descendre les haubans au niveau des cadènes.

Pour préciser les réglages il serait intéressant d’avoir des cadènes à demi-trous ou à vis, plus difficiles à régler mais précis (voir photos suivantes).

Attention, les cadènes sont difficiles à modifier sur l’eau. C‘est pourquoi il est intéressant de bien les régler avant d’aller sur l’eau, et de les changer que si le vent varie beaucoup.

Les étapes à suivre 📃

Pour régler la quête de son bateau, il faut se munir d’un décamètre, d’un niveau et d’un tensiomètre si possible (parce que ça coûte cher…). Pour le niveau il est possible de télécharger une application sur son portable qui donnera l’inclinaison.

Voici les étapes à respecter pour bien régler sa quête :

  1. Vérifier si les haubans font la même longueur (si non, il est nécessaire de les changer…)
  2. Régler les haubans au même niveau dans les cadènes
  3. Mettre le bateau à plat, parallèle au sol (pour ne pas fausser les mesures du niveau)
  4. Positionner un niveau contre le mât et un tensiomètre sur les haubans pour déterminer l’inclinaison
  5. Mesurer la distance entre la têtière (=tête de mât) et le milieu du tableau arrière (=quête)
  6. Étarquer le foc jusqu’à ce que le mât soit à l’inclinaison et à la tension souhaitées

Eh voilà ! On a notre quête! 🥳

Petit conseil : Si l’inclinaison est bonne mais pas la tension, il faut régler les cadènes.

Maintenant tu connais la technique pour régler la quête. Par contre, je ne t’ai pas encore expliqué comment la régler en fonction des conditions météorologiques. Parce que oui, la quête ne doit pas être réglée de la même manière dans la brise et dans le petit temps.

Louan, un voileux passionné

>>> À VOIR AUSSI : Trêve hivernale (et coronavirus) : Comment rester en forme en hiver ?

Quel réglage choisir en fonction des conditions météos?

Dans la brise, à partir du moment où le bateau butte dans les risées et qu’il devient difficile à contrôler, il faut réduire la puissance de la voile (=capacité de la voile à générer des forces avec le vent). Pour cela on doit donc incliner le mât vers l’arrière, en réglant plus bas les haubans dans les cadènes pour conserver la tension. Cela va réduire le volume de la voile et ouvrir la chute.

Pour un vent medium, il faut redonner de la puissance au bateau en offrant au vent une voile plus volumineuse avec une chute plus fermée. Il suffit donc de redresser le mat pour donner un maximum de volume à la voile.

Dans le petit temps il va falloir conserver une voile volumineuse en faisant attention à ne pas trop fermer la chute cette fois. Sinon, le vent aura dû mal à circuler et c’est ce qu’il faut à tout prix éviter dans les petites conditions.

Au niveau de la tension : dès qu’il commence à y avoir de la houle et que le bateau se stoppe dans les vagues, il ne faut pas hésiter à reprendre un peu de tension.

Faire un tableau de réglage

Il serait donc intéressant de déterminer au moins 3 réglages, un pour chaque condition. Pour l’exemple, voici celui que j’utilise sur mon 420 et que j’ai eu le temps de tester durant de nombreuses séances :

Petit tempsMediumBrise
Quête6m056m02-6m045m97-5m98
Cadène32.52
Tension28-3028-3028-30
Mon tableau de réglage en 420

Tout ce que je t’apprends aujourd’hui doit être pris à titre indicatif. Il faut savoir faire confiance à ces sensations sur l’eau, en testant les réglages durant tes séances d’entraînements. Les équipages lourds auront plus de facilité à tenir le bateau et pourrait donc garder une quête haute…

Je te conseille aussi de reporter tes ressentis dans un cahier ou sur ton portable après chaque séance pour garder une trace qui pourra t’être utile pour faire ton tableau de réglage.

Et d’autre part, le réglage de la quête ne permet à lui seul d’avoir un bateau bien régler, il faut aussi prendre en compte les réglages rapides qui ont un rôle souvent bien plus important.

Louan, un voileux passionné

Mes conseils pour régler la quête rapidement

À terme tu pourras remarquer que régler la quête avant chaque navigation est assez rébarbatif. Hisser le déca, installer le tensiomètre, changer les cadènes, etc… ces tâches sont longues et peuvent être optimisées.

En réalité il suffit de faire tout ça… qu’une seule fois! Il suffit en fait de régler le bateau pour différentes conditions et d’à chaque fois marquer la position de l’étarqueur sur le mât à l’aide d’un marqueur.

régler la quête
Exemple de marque sur le mât

Comme ça, plus besoin de mesurer la quête à chaque fois, il suffit de prendre son tableau de réglage, de régler les cadènes et d’étarquer jusqu’à la marque du réglage.

>>> À LIRE AUSSI : Prendre un bon départ de régate en 3 points

En conclusion

Eh voilà! Tu connais désormais la technique pour régler la quête et tu sais également comment la régler en fonction des conditions!

Je tiens à préciser que chaque bateau ne se règle pas forcément de la même manière. Il est probable que ce que je t’ai appris ne soit pas exactement ce qu’il faut faire sur tous les types de bateaux. Il ne faut pas hésiter à aller se renseigner davantage sur la quête de son type de bateau.

En tout cas si tu as des questions sur la quête, une incompréhension ou un approfondissement, tu peux les poser dans l’espace commentaire sous cet article. Je te répondrais dans la journée!

Tu peux aussi rejoindre la communauté des voileux en t’abonnant à Passion Voile sur Instagram, Twitter ou Facebook.