CQP IV : successeur du CQP AMV

CQP IV : successeur du CQP AMV

juillet 17, 2019 0 Par Louan

C’est en août 2018 que la certification CQP AMV Assistant Moniteur de Voile a finalement disparu pour laisser sa place à son successeur, le CQP IV Initiateur Voile. Une version très ressemblante de son prédécesseur, mais à une différence près, le CQP IV peut encadrer des scolaires. Sur la fiche du CQP AMV sur le site de la FFVoile, on nous confirme la disparition de ce diplôme :

“Depuis août 2018, le CQP AMV n’est plus accessible à la formation puisque remplacer par le CQP initiateur voile.”

FFVoile

Même après que le niveau nécessaire pour passer sa formation moniteur ait été revu à la baisse (le niveau 5 n’est plus nécessaire, le niveau 4 suffit), la FFVoile va plus loin encore pour augmenter le nombre de moniteur de voile en créant le CQP IV. Qu’est-ce que le CQP IV ? Comment le devenir ? Est-ce possible de passer de CQP AMV à CQP IV ? Ce dossier fonctionne un peu comme une F.A.Q (Foire Aux Questions). Il contient les questions que tu pourrais te poser, avec bien entendu, des réponses.

CQP IV iniateur voile
Une monitrice à l’école de voile de l’île Grande

Quel est l’objectif d’un Initiateur Voile CQP IV ?

L’initiateur de voile, plus communément appelé moniteur de voile, a pour objectif de faire la promotion de cette merveilleuse pratique qu’est la voile. Le site de la FFVoile le dit très bien, le CQP IV à pour vocation de :

Faire découvrir l’activité voile et susciter l’envie de poursuivre la pratique en établissant une relation positive avec le milieu nautique,
– Transmettre la technicité indispensable aux premiers niveaux d’autonomie en adéquation avec le niveau et les projets du public accueilli,
– Garantir aux pratiquants et aux tiers les conditions d’une pratique sécurisée dans l’environnement maritime ou nautique.

FFVoile

Combien est payé un moniteur de voile ?

Le salaire du moniteur de voile tourne en moyenne autour des 1600€ brut.

Le moniteur étant principalement saisonnier, il est généralement payé par vacation (mission). Pour un moniteur de voile qui travaille à l’année, son salaire est fixé par la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS), soit 1594.06€ au minimum sur la base d’un temps plein.

Les limites de pratique du CQP IV

Peut-il encadrer partout et tout le monde ?

Le CQP IV peut encadrer dans toutes les structures qui proposent des activités de découverte et de perfectionnement à la voile. Ces structures ne sont pas obligatoirement affiliés à la FFVoile. Il peut encadré toute forme de public, des plus jeunes au plus âgés. Et contrairement au CQP AMV, il peut aussi encadrer les scolaires.

Aussi, le CQP IV ne peut encadrer uniquement les supports sur lesquelles il a passé et obtenu le niveau 4 de pratique FFVoile (” Naviguer en autonomie et choisir sa zone de pratique. “).

A-t-il le droit d’encadrer tout le temps ?

Il a le droit d’encadrer 500h par an. Le nombre limite d’heures a été défini par un avenant sur la Convention Collective Nationale (CCN) et est mis en place officiellement depuis début septembre 2018.

Est-il totalement autonome ?

L’initiateur voile sera lui-même encadré par un titulaire d’une certification professionnelle des activités physiques ou sportives de niveau 4 minimum. De manière générale, il s’agit d’un titulaire du BPJEPS. En plus de cela, il sera également subordonné à un responsable technique qualifié, autrement dit RTQ. Ici, c’est bien souvent le gérant de la Base Nautique.

Même si le moniteur de voile est sous tutelle de plusieurs personnes, il est (et doit rester) le seul à pouvoir gérer et mettre en œuvre le côté pédagogique de son activité. Par contre, ses référents choisiront pour les personnes qu’il encadrera, sur quel support et sur quelles zones de navigation.

Son référent l’accompagne pour le conseiller sur sa pratique. Il peut organiser des réunions de suivi et de bilan pour s’assurer de la qualité d’enseignement de son référé.

>>> À LIRE AUSSI : 5 réflexes à adopter sur l’eau juste avant un départ

Un moniteur à l’école de voile de l’île Grande

Comment devenir Initiateur Voile en 2019 ?

Dans un premier temps, il faut se rendre sur l’espace licencié du site de la FFVoile. Il est donc nécessaire de souscrire à une licence. Pour cela n’hésite pas à te rendre dans une école de voile (comme la BNIG), qui sera en mesure de t’aider à l’obtenir.

Une fois connecté, rends-toi dans Mes formations (dans la catégorie Mes démarches). Ensuite clique sur Ouvrir votre livret CQP Iniateur Voile (dans la catégorie CQP Initiateur Voile) et suivre les étapes.

Les pré-requis

Il est nécessaire d’avoir 16 ans au minimum pour débuter la formation! Si tu n’as pas encore l’âge de faire la formation moniteur de voile, tu peux te proposer en tant qu’aide-moniteur bénévolement dans ton école de voile pour commencer à assimiler les techniques. De plus, après 4 semaines en tant qu’aide-moniteur, tu peux bénéficier d’une réduction du coût de ta formation. Pour prendre connaissance de cette réduction, n’hésite pas à en parler au directeur de ton école nautique.

Différents documents sont nécessaires pour débuter la formation, appelés Unités de Compétences Technique:

  • UCT 1 : Le niveau technique 4 FFVoile (voir fiche niveau) sur au moins un support nautique (dériveur, planche à voile ou catamaran).
  • ” 2 : L’attestation de capacité à nager 100 mètres avec un passage sous un obstacle d’un mètre de long délivrée par un maitre nageur.
  • ” 3 : Le permis de conduire un bateau de plaisance à moteur.
  • ” 4 : Le PSC1 ou une autre formation aux premiers secours comme l’AFPS, PSMER FFvoile, BEPS.
  • ” 5 : Une licence club à jour avec la mention pratiquant ou compétition

Un chèque de 27€ à l’ordre de la FFVoile sera également demandé pour la gestion administrative. Le coût d’une semaine de formation tourne dans les 250€, soit 1250€ les 5 semaines. Le prix peut-être diminué avec la réduction après avoir fait les 4 semaines d’aide-moniteur.

Où se former ?

Il existe plusieurs structures agréées par la FFVoile qui possèdent le droit de former des moniteurs de voile. Mais une structure agrée ne souhaite pas forcément prendre des formateurs à cause de l’investissement en temps (et parfois en argent) nécessaire. Donc pour trouver la quasi-totalité des centres de formation, il existe un calendrier des formations proposé par la FFVoile.

La Base Nautique de l’île Grande propose aussi des semaines de formation. Pour le moment, elles sont plus réservées aux adhérents réguliers de l’association de la base. La raison est qu’il est obligatoire d’avoir un formateur par formé, ce qui augmente considérablement le nombre de formateurs nécessaires et donc de fonds à injecter. Mais il ne faut pas hésiter à faire ta demande.

Comment se passe la formation ?

L’objectif d’un centre de formation est de t’apprendre le métier de moniteur de voile. Pour cela, il devra te valider 6 unités de compétences capitalisables (UCC) réparties en 3 domaines de compétences :

  • La sécurité
  • L’animation
  • L’enseignement

La formation doit durer au minimum 160h. Le plus souvent, ces heures sont réparties en 5 semaines (du lundi au vendredi). Durant ces semaines, tu apprendras un petit peu chaque UCC chaque jour. Les UCC sont les suivants :

  1. Sécuriser le contexte de la pratique (domaine sécurité)
  2. Favoriser le développement d’attitudes préventives chez les pratiquants (domaine sécurité)
  3. Permettre un temps de pratique maximal (domaine animation)
  4. Entretenir l’engagement des pratiquants (domaine animation)
  5. Intervenir pour accélérer les progrès des pratiquants (domaine enseignement)
  6. Évaluer le niveau d’autonomie des pratiquants (domaine enseignement)

Rends-toi ici pour plus de détails sur les UCC.

La formation contient des cours théoriques, nécessaire pour bien assimiler le côté technique de la voile (UCC 5) et aussi pour connaître les consignes en cas de danger (UCC 1). Mais elle contient aussi des encadrements sur un public réel, bien entendu accompagné d’un formateur, pour pouvoir valider les UCC

Les UCC ne sont pas validés chaque semaine. En fait, la FFVoile impose 4 épreuves pour valider les UCC.

  • Épreuve n1 (UCC1): ” L’évaluateur vérifie la capacité du candidat à «sécuriser le contexte de pratique» dans le cadre d’un Dispositif de Surveillance et d’Intervention (DSI). “
  • Épreuve n2 (UCC2, 3, 4): ” L’évaluateur vérifie ici la capacité du candidat à rendre le pratiquant acteur de sa sécurité propre et collective, de prendre en compte son projet de navigation et le mettre en oeuvre au travers d’une situation d’animation, et de permettre un temps de pratique effective maximum. “
  • Épreuve n3 (UCC5) : ” L’évaluateur vérifie ici la capacité du candidat à mobiliser ses compétences d’analyse des conduites des pratiquants. “
  • Épreuve n4 (UCC6): ” L’évaluateur vérifie ici la capacité du candidat à justifier auprès d’un pratiquant ses compétences acquises et le niveau d’autonomie éventuellement atteint. Il vérifie aussi sa capacité à orienter le pratiquant vers des activités de club. “

Source : www.rncp.cncp.gouv.fr

Notre évaluation pour valider l’UCC 1 s’est passée en deux parties. La première partie consistait à encadrer un groupe de stagiaires (qui étaient en fait d’autres moniteurs en formation). Durant l’encadrement, des scénarios étaient joués (précédemment organisés avec le formateur dans le dos de l’évalué). Cela pouvait passer de la simple blessure ou perte de gouvernail à la perte de conscience et au dessalage. L’évalué devait trouver des solutions pour chaque problème, sans mettre en danger les stagiaires. La deuxième partie de l’évaluation était en fait un parcours en bateau à moteur. Il fallait faire un prise de coffre, un virage serré, une arrivée de plage, un accostage à un autre bateau et une accélération en se mettant debout.

Louan, durant la première semaine de formation à l’école de voile de Trébeurden

Une fois les compétences validées…

Après 5 semaines de travail acharné, tu pourras envoyer au jury responsable de ton dossier ton attestation de réussite. (disponible une fois les 6 UCC validés sur le site de la FFVoile)

En attendant la validation du jury, tu pourras très bien travailler avec le statut de stagiaire. La rémunération est (et doit être) identique à celle d’un moniteur de voile confirmé. Il est quand même possible qu’une école de voile n’accepte pas les stagiaires, la loi ne l’imposant pas.

Des moniteurs à l’école de voile de l’île Grande

Où travailler une fois le certificat CQP IV décroché ?

Si tu ne connais pas d’école de voile qui recherche des moniteurs de voile dans tes environs, il existe un espace d’annonces proposé par la FFVoile. N’hésite pas à aller y faire un tour régulièrement pour trouver des offres d’emplois intéressantes!

Les écoles de voile pourront te demander différents documents comme :

  • la carte professionnelle du certificat
  • une fiche d’identification
  • le certificat/diplôme CQP IV
  • la licence FFVoile, valide le temps de la vacation

>>> À LIRE AUSSI : Pourquoi devrions-nous tous se mettre à la voile?


Comment transformer son diplôme CQP AMV en CQP IV ?

Pour changer son diplôme de CQP AMV en CQP IV, aucune formation n’est nécessaire. La FFVoile propose une simple procédure de demande d’équivalence. Il faudra par contre s’acquitter d’un chèque de 27€ à l’ordre de la FFVoile pour la démarche administrative.

1. Pour cela, rends-toi dans un premier temps sur ton espace licencié.

L’identifiant correspond au numéro de licence (retrouvable sur la licence)

2. Une fois connecté, clique sur Demande d’équivalence vers le Moniteur FFVoile dans la catégorie Recrutements, stages & Candidatures.

3. Il faudra ensuite cocher les différentes case et cliquer sur Valider mon acte de candidature et accéder au règlement.

Il ne restera plus qu’à régler les 27€ sur la boutique de la FFVoile.


Si tu as des questions concernant la formation pour devenir moniteur de voile avec le diplôme CQP IV, n’hésite pas à les poser. L’espace commentaire ci-dessous est fait pour! Tu peux aussi rejoindre la communauté des voileux passionnés sur l’Instagram du site ou le Twitter!